logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

13/11/2011

Guerre des sexes : c'est la faute à la grammaire...

par Christophe de Galzain

Internet est depuis des lustres le royaume des pétitions. Des plus sérieuses, sur la sauvegarde de notre système de santé ou sur la prise en charge des enfants autistes, aux plus saugrenues : remplacer le 20 h par les marionnettes du Muppets Show ou pour le lavage des dents trois fois par jour (si vous vous sentez concerné, cliquez là !).

Une autre m'a plu et je pense, devrait aussi vous plaire. Depuis plusieurs mois sur le Web, elle recueille encore aujourd'hui de nombreux signataires. Il s'agit d'une pétition qui combat un sexisme entretenu par une bien vieille dame : notre chère grammaire française et sa règle d'accord du genre. Même si son souvenir, associé à l'odeur des livres de classe, est encore vivace chez vous, je vous en rappelle la substance : quand deux genres se rencontrent, "le masculin l'emporte sur le féminin". On ne dit pas "les hommes et les femmes sont belles", mais "les hommes et les femmes sont beaux". Les auteurs de cette nouvelle pétition défendent la règle de la proximité : un adjectif qui se rapporte à plusieurs noms, peut s'accorder avec le nom le plus proche. De quoi troubler les académiciens, grammairiens et autres défenseurs des usages de la langue française, qui se demanderont pourquoi toucher à une règle instituée au 17e siècle... Mais de dire encore aujourd'hui que "le masculin l'emporte sur le féminin", n'est-ce pas s'exposer à une nouvelle guerre des sexes ? Alors, signez ou commentez !

04/11/2011

Trois seniors dansent le temps qui passe

par Christophe de Galzain

"Tant que je vivrai, je danserai la vie", clame Philippe Oyhamburu sur scène. Ils ont 75, 84 et 90 ans. Un chorégraphe, Mizel Théret, a écrit un spectacle à leur mesure. il s'intitule "Je me souviens". Ou plutôt ": "Oroitzen naiz". Car ces danseurs qui n'ont jamais laissé le temps avoir raison de leur passion, s'enracinent dans la tradition des danses basques encore si vivantes dans de nombreux villages. Rien de nostalgique pourtant dans ces personnages qui ont accepté d'interpréter une chorégraphie résolument contemporaine...

Lire la suite

28/10/2011

Présidentielle : à vous la parole !

elysee.jpgpar Christophe de Galzain

Printemps 2012, c'est demain. Concernant l'élection présidentielle, vous avez ouvert le débat sur les forums de Notretemps.com. Et bien sûr, vos propos tournent autour d'une de vos fortes préoccupations, pour vous comme pour nous : l'avenir des retraites. Le retour de l'âge légal à 60 ans en question au Parti socialiste ? "Une utopie", dit l'un. "Le PS ne pourra pas faire marche arrière", dit l'autre... Parmi les internautes, les avis divergent : certains sont pour un maintien de la retraite par répartition, d'autres pour la capitalisation. Et si l'on envisageait la retraite à la carte ?

Les dés sont lancés : nous sommes heureux de vous acompagner dans cette campagne et de vous entendre vous exprimer sur des sujets de société qui touchent de près bon nombre d'entre vous, mais plus encore les jeunes générations ; ce qui donne un tout autre relief à vos coups de gueule et à vos convictions. Alors, rejoignez la discussion, nous la suivons de près !

14/10/2011

Pas de souci, on gère le français !

a.gifpar Christophe de Galzain

"Quelque part", on peut penser que l'Académie française mène un combat d'arrière-garde en défendant des usages qui n'ont plus cours ou en stigmatisant l'entrée dans notre langage de nouvelles tournures ou expressions... Cependant, nos immortels ont compris qu'ils ne pouvaient s'en tenir là. Ils sortent aujourd'hui de leur cénacle pour en discuter avec le commun des... mortels. Discuter, c'est beaucoup dire, mais ne boudons pas notre plaisir: il est désormais possible d'envoyer un email (pardon : un courriel) aux académiciens pour leur demander la justesse ou non d'une expression, de l'usage d'un mot, d'une dérive vers un anglicisme... Ceci, à partir d'une nouvelle rubrique (merci au Figaro qui me l'a faite découvrir le 10 octobre) nommée Dire, Ne pas dire (pour la trouver, cliquer dans le menu de gauche). Elle sera, grâce à nos questionnements, enrichie une fois par mois (il faudra, certes, encore attendre un peu pour une adaptation à la vitesse de l'information sur le Web...).

En octobre, vous apprendrez que l'usage de "quelque part" est aujourd'hui souvent détourné de son sens initial, qu'"impacter" ou "best-of" est un fâcheux anglicisme... D'ailleurs, cette nouvelle n'est pas tombée dans l'oreille d'un sourd de l'autre côté de l'Atlantique : le site du quotidien anglophone d'Ottawa, au Canada, (lire l'article) épingle ces défenseurs de la langue française qui parleraient de l'anglais comme d'un "adversaire" ("foe"). Et vous, ça vous "impacte" ?

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique