logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

21/09/2011

Maisons de retraite: finissons-en avec l’exclusion!

par Christophe de Galzain

Il y a dix jours, j'ai du conduire mes parents en maison de retraite. Une nouvelle - et difficile - étape dans leur vie et dans celle de leurs enfants. Mais changervignette_ipad.jpg ne veut pas dire perdre toutes ses habitudes. Dans leur maison, l'ordinateur était dans le bureau de mon père. Tous deux passaient bien du temps à regarder leurs photos de famille, des vidéos ou leurs sites préférés. Et surtout, chaque mail envoyé par leurs enfants, petits-enfants ou amis, était pour eux un rayon de soleil... Aujourd'hui, il faut remuer ciel et terre pour que soit possible de connecter leur joli Mac à un réseau qui ne serait, nous a-t-on annoncé, qu'en bas-débit...


Au coeur d'une ville de plus de 15 000 habitants, je ne comprends pas les raisons qui  expliquent cet archaïsme. Malheureusement, il ne s'agit pas d'un cas particulier : une certaine Jeanne-Françoise Kreutz s'en plaignait déjà il y a deux ans (voir son coup de gueule). Combien de maisons de retraite sont connectées correctement, par Wi-fi ou ADSL ? Pourquoi sur la plupart des annuaires de maisons de retraite disponibles sur le web, la connexion au réseau ne figure pas dans la liste des services proposés ? Pourquoi ne pas prendre en compte que bien des personnes de 80 ans et plus détiennent aujourd'hui un ordinateur ? Que leur quotidien n'est plus le même depuis qu'ils accèdent à cette fenêtre ouverte sur le monde et sur ceux qu'ils aiment ?

home_80ans (1).jpg
S'il faut encore convaincre certains de l'intérêt que les octogénaires ont pour Internet, (re)voyez notre webdocumentaire : 80 ans et connectés !

Ou encore, regardez ce reportage vidéo sur l'entrée de l'Ipad en maison de retraite... Les résidents n'ont-ils pas l'air contents ?

Commentaires

Bravo! Super post!

Écrit par : solveig | 21/09/2011

J'ai 50 ans. Je suis bénévole dans des maisons de quartiers. J'y forme des personnes agées de 60 à 92 ans (pour la plus ancienne). Je suis aussi membre de deux associations d'anciens. Je peux confirmer, même si ce n'est pas une généralité, que nos ainés savent se montrer habiles face à l'informatique et qu'internet les aide à vivre mieux. Fini le temps de la pendule qui fait tic, qui fait tac (Cf Les vieux de Jacques Brel). J'ai un voisin qui vient de s'acheter une Webcam pour communiquer avec son arrière petite fille qui habite à plus de 200km de chez lui. Une maison de retraite sans une connexion internet digne de ce nom devient un mourroir.
Bon coup de gueule.

Écrit par : Chab | 22/09/2011

J'adhère complètement au fait qu'il faut des accès à Internet pour les personnes en maison de retraite, ma tante (87ans) ne pourrait plus du tout s'en passer, surtout pour recevoir des nouvelles de sa famille et les photos bien entendu

Écrit par : Gautheron | 22/09/2011

Internaute de 65 ans, deux à trois heures quotidiennes sur le web à partir de mon poste fixe ou de mon iPhone me sont indispensables pour mener à bien mes occupations quelqu'en soit la nature, ludique ou non. Et j'espère bien continuer longtemps encore, même si je dois me retrouver un jour en maison de retaite. Dans ce cas, j'ose espérer que ladite maison ne facturera pas au prix fort mes connexions...

Écrit par : PERRIN | 22/09/2011

Vous trouverez sur internet mon livre "les droits de l'homme bafoué dans sa vieillesse" ou les maisons dîtes de retraites!
Il faut savoir que si toutes les personnes âgées en maison de retraite avaient internet, les directions auraient peur qu'elles ne se plaignent en directe!!! Ne croyez pas ce que vous voyez quand vous allez leur rendre visite! oh! je ne parle pas de coups ou punitions mais des réflexions journalières que nos parents( et un jour nous), doivent supporter! les langes obligatoires, les bavettes, pas le temps de les amener aux toilettes, alors obligées de faire leurs besoins, ASSISES!!!!! Voilà, pourquoi, cette odeur!!! les médicaments pas donnés à heure régulière comme le demande obligatoirement la maladie de parkinson! Et, malgré que nous savons tout cela, nous faisons les autruches!!! et n'oubliez pas que nous aussi nous serons obligés d'y aller!!!

Écrit par : pellissier | 22/09/2011

j'ai 80 ans,je suis mal-entendante je me suis mise ,ilya 3 ans,à l'ordinateur il ne me serait plus possible de m'en passer.Nouvelles des enfants et petits enfants,photos,diaporama
souvent trs interessant et drole,c'est mon Compagnon,il m'a completement change la vie
J'espere que le jour venu,il pourra m'accompagner en maison de retraite,ou medicalise
je pense qu'avec les avancees qu'il y a dans ce domaine,c'est un DROIT

Écrit par : tollet | 22/09/2011

Sans parler d'internet, ma maman nouvellement entrée en maison de retraite n'a pas pu connecter son téléphone à écoute amplifiée !!!

Écrit par : Darget | 22/09/2011

Et combien coûtent les frais d'hébergement d'une maison de retraite?
Il faut tout revoir dans ce pays
Les banques qui bloquent les comptes et pompent des frais de clôture après décès ne sont pas les seuls facteurs d'injustice
Les compagnies d'assurance qui reluquent la vieillesse et la maladie avec la langue pendante, les grandes surfaces et leurs marges indécentes au regard de ce qu'elles paient aux producteurs et du niveau des retraites, les Entreprises en situation de monopole ou d'entente illicite qui vendent coute que coute sans adapter à l'âge ou au handicap
Sans parler des démarchages éhontés pour escroquer les personnes agées
Pas de liste exhaustive
Et les personnes agées et les plus fragiles souffrent indûment de ces abus connus et non combattus par nos dirigeants.
Arrétez de faire du fric sur le dos des anciens et de leur famille, notaires compris
Arrétez d'afficher des chartes de la dignité qui ne correspondent à rien de la réalité des vieilles personnes concentrées en prisons déshumanisées qui engraissent les promoteurs privés ou l'Etat.
Cessez de les priver de leurs droits à avoir une fin de vie qui respecte leurs choix

Écrit par : cervus45 | 22/09/2011

Arrêtez de critiquer les maisons de retraite.
Je suis une aide-soignante, à la retraite, qui travaillait en maison de retraite et je peux vous assurer qu'avec les pénuries de personnel (merci mr sarkosi) nous les aides soignantes faisions tout notre possible pour satisfaire les résidents.

A mon tour de vous critiquer vous les familles qui les abandonnez, qui ne viennent pas les voir, les résidents manquent de produits de toilette, ils portent des habits dignes de faire des chiffons.

Ce n'est pas parce qu'ils sont dans une maison de retraite qu'ils ne peuvent pas assister à un repas de famille, vous êtes toujours leurs enfants et vous pouvez aussi les faire marcher, c'est très important.

Nous ne remplacerons jamais la chaleur familiale.

Écrit par : Aumand | 22/09/2011

L'accés internet est essentiel et Vital à patir de 65 ANS !
La politique d'exclusion est de créer des maisons de retraite à l'extérieur des villes et ce
même en périphérie.seules celles dans un rayon de 500 M du centre ville évitent la
coupure du lien avec la vie de la cité ! laissent la posibilité d'autonomie, sans véhicule
et sans assistance pour partager la vie de toutes les autres générations dans la ville.
La formation et l'assistance informatique est le seul moyen de garder des pôles d'intérêts
et donc de liens avec :le monde actif
La creation d'un site Mémoire , savoir et transmission expérience peut créer un lien
et un moyen de comunication intergénérationnelle tres tres utile

Écrit par : dumas | 22/09/2011

Je suis veilleuse de nuit dans une maison de retraite.Le manque de personnel soignant est malheureusement indéniable. Il y a trois sortes de familles: les présentes compréhensives, les abonnées absentes (une grande majorité des cas, c'est triste mais tellemnt réaliste) et les familles hyper exigeantes, qui pensent être au "Ritz".
Ces familles là, culpabilisent tellement, qu'elles nous prennent comme défouloir.
Nous, personnel soignant, devons avoir une psychologie à toute épreuve. C'est souvent difficile à gérer...
Mais pour rien au monde, je ne changerai de métier. Les anciens sont notre mémoire, familles et personnels soignants n'oubliés jamais cela.

Écrit par : mamounette64 | 23/09/2011

6ans que je visite avec mes 2 soeurs, tous les après-midis ma maman en maison de retraite de l'hopital.réponses aux commentaires : pour le défouloir MOI JE DIS MON OEIL beau pretexte pour vous faire plaindre, et les représailles de certaines de vos collègue... je peux donner des preuves(je note tout) et ma maman après un avc à toute sa tête et fait partie de ses résidents qui n'osent pas sonner.Savez-vous chers aides soignants(es) ou commence laMALTRAITANCE?-je reconnais qu'en 6 ans, il y a une lègère amélioration mais pour les couches, économie, économie ... et sur le nombre d'aides soignants alors là ça pèche drolement(voir sur" mes opinions.com", - "Tu seras vieux un jour ...ne l'oublies pas"-Bien sur si tout le monde pleure mis ne bouge pas ...Belle émission sur les maisons de retraite Chaine 6 + les infiltrés chaine 2 + le livre de Willian Regnault "Maman est-ce-que ta chambre te plaît" avec une couverture exceptionnelle ,le seul a en avoir parlé Ardisson "salut les terriens" sur canal en décodé.Je vais allersur le site "les droits de l'homme bafoué et les maisons dites de retraite.Au fait prix 1700e par mois.on doit payer car retraite insuffisante et écomonie bouffées en 5 ans, alors n'avons-nous pas droit à ce que nos anciens soient bien traités.Je ne veux pas aller en maison de retraite (euthanasie, mais oui ..)-Lysiane

Écrit par : Cases-Lysiane | 23/09/2011

Conditions très difficiles en maisons de retraite, certes !
La situation se dégrade bien vite pour 2000 € net par mois : où commence la maltraitance ?
L'agressivité est la réponse, suit le manque de psychologie des personnels non formés ou épuisés, le cercle infernal est là...
Les produits d'hygiène et certains vêtements ou linge de maison disparaissent, et si on n'habite pas sur le même trottoir, impossible de visiter chaque jour et d'avoir une vie sociale normale, de ne pas être épuisé aussi nerveusement face à une personne qui oublie de 10 min en 10 min ce qui a été dit.
RESPECT me paraît le mot clé. Ma mère apprécie de voir les photos sur ordi et pourrait voir les intérieurs, parler sur skype avec ses arrières petites filles s'il y avait internet !...
Il suffit d'installer une box !!!

Écrit par : Mad | 23/09/2011

Félicitations pour dire ce que personne n'ose dire tout haut! Moi même ayant mis ma belle mère en maison de retraite le 1er Octobre 2010, cette dernière est décédée le 11 Mars 2011 dans de drôles de conditions. C'est une Honte de payer un endroit si cher pour mourir. C'EST ECOEURANT. Une chambre même pas nettoyée, des traces de sang par terre pendant 15 jours! Du personnel au minimum, évidemment pas le temps de s'occuper d'elle! Ma belle mère avait perdu son dentier! Personne ne s'en ait aperçu, c'est moi même qui l'a constaté. j'ai donc demander à la charmante directrice si l'établissement possédait une assurance et devinez ce qu'elle "m' a répondu "Adressez vous à votre assurance multirisques". Il ne faut pas être directrice de maison de retraite ni être bachelière pour savoir que la multirisque n'intervient pas dans ce genre de problème. Ils se moquent vraiment de la famille d'autant plus que lors du décès aucun soutien psychologique! Venez vite débarrasser la chambre (sale) de manière à ce que le suivant puisse rentrer au plus vite.
Coût de l'opération ; 1600 euros + 400 euros D'APA par mois

Écrit par : Danielle AUMERLE | 23/09/2011

Moi, c'est ma tante que j'ai installée en maison de retraite (EHPAD publique) la semaine dernière. Il a fallu demander un transfert de sa ligne téléphonique à france telecom. Elle n'utilise plus internet depuis quelques années, mais il aurait suffi d'une box pour avoir internet.

Écrit par : Anne-Marie | 23/09/2011

lysiane merci de votre message ce que je dis dans mon livre 'le droit de l'homme bafoué dans sa vieillesse ou les maisons dîtes de retraite et la stricte vérité! et madame l'aide soignante! vous mentez! mettez vous devant votre glace et regardez vous dans les yeux et dîtes encore que vous n'avez rien vu d'injuste dans votre maison de retraite et souvent il n'y a qu'une infirmière 'pas la nuit) jus te une pour qu'ils soient couverts! ce sont les aides qui les remplacent et des femmes de service servent d'aide soignantes! ça c'est la vérité, ils les laissent mourir seuls! seuls, seuls! ils ferment la chambre et vont voir de temps en temps si c'est fini! oui c'est la vérité! ce n'est qu'une grosse entrée d'argent qui les interesse! ça rapporte les vieux non!!!! aucune maison de retraite n'est humaine! peut être pour les gens très riches! ode

Écrit par : pellissier | 23/09/2011

e t vous la veilleuse de nuit, qui ne devait pas être infirmière! vous dîtes des personnes exigeantes qui croient être au ritz!!! là on voit votre méchanceté et je plains les personnes âgées qui ont affaire à vous! vous aussi vous mentez, car vous aussi voyez ce qui se passe! vraiment cela m'énerve de voir cette mauvaise fois! et dîtes moi combien de vos collègues quittent ces maisons! et les films que l'on a vu à la télé! allez vous leur parler dans leur chambre, repondez vous à leur coup de sonnette la nuit! combien sonnent sonnent et personne ne vient! oui beaucoup d'enfants ne viennent pas voir leur parent! car ils ont honte! ode

Écrit par : pellissier | 23/09/2011

Certains commentaires par des personnels de maison de retraite sont odieux .....

Écrit par : DUMAS | 23/09/2011

M. de Galzain,

Ce serait bien en effet que les personnes disposent d'une connexion Wi-Fi dans les chambres des maisons de retraite.Ce que j'observe,c'est que les personnes âgées,pour la plupart des femmes, sont encore considérées comme des personnes sans culture et aussi comme des enfants:on ne leur propose guère que des "activités" infantiles et sans intérêt pour celles qui ont un certain niveau d'éducation.
Mais il y a infiniment plus grave que ceci! comme le signalent la plupart des commentaires précédents.
Il s'agit de l'insuffisance du personnel ,en nombre et parfois en qualification.Des remplaçantes ,pas ou peu formées , surgissent en cas de maladie d'une AS ou pendant les congés.Et alors ,c'est n'importe quoi.Le suivi des soins d'hygiène n'est pas ou mal assuré,il n' y a pas transmission correcte des consignes lors des changements d'AS(roulement systématique de ceux ou celles-ci),et l'on observe trop souvent que la personne âgée est "abandonnée" dans un fauteuil roulant ou son lit pendant un temps qui peut aller jusqu'à 2h d'affilée;on ne répond pas aux appels (par "bip") le petit déjeuner et la toilette ont lieu aux heures les plus variables entre 7.30 et 10.30;beaucoup d'oublis!!
Je parle ici d'une personne dépendante et très âgée,bien au-delà du cas des "jeunes" retraités qui sont initiés à l'usage d'un ordinateur et ont une vue et une ouïe correcte et toutes leurs facultés intellectuelles.Mais leur tour viendra ,le nôtre aussi ,et c'est là que c'est dramatique!Même dans une maison très chère et dans l'ensemble bien tenue,que d'insuffisances ,de négligences, de défauts d'organisation,d'indifférence parfois!
Je ne m'en prends pas à l'ensemble des infirmières ,AS, et autres personnels.Certain(e)s sont très dévoués et leur métier est très ,très dur.Mais il y a toujours ,et comme partout ,les bons ,les moyens ou médiocres et les mauvais!Et surtout un manque de personnel.

Écrit par : Caterina | 24/09/2011

Dans mon village, deux de mes amies ont placé leur maman dan la maison de retraite. Elle vient de se faire agressée, par une résidente. Depuis elle demeure dans son lit, dans sa chabre enfermée car tres gravement choquée. Ses filles doivent aller la faire manger, car le personnel, se lasse, trouve toujours des éxcuses.Là aussi probléme de disparition de dentier, de changes de couches. cela me rappel, ce qu'avait enduré ma propre maman maintenant décédée. Avec le recul, je me dis et surtout j'invite les parents de résident dans la même M de retraite à ce regrouper et se constituer en association au sein du même etablissement, ne dit-on pas que l'union fait la force. PUISQUE PERSONNE NE BOUGE, et que l'UNION FAIT LA FORCE là les remarques seront obligée d'être prises en compte, non pas pour le plaisir de reveniquer, mais pour que ces établissements et leur personnel, entende, que nos vieux ( et nous leur devons à tous, il y à urgence cela va nous concerner) eux qui ont construit le pays et donnés leurs forces) ont le droit au respect, à la dignité ce sont des humains).il en va de notre devoir envers eux. bougeons, nous sommes responsables ou alors ne nous plaignons pas SALAMANDRE

Écrit par : salamandre | 24/09/2011

qu'attendent nos chaines de télévision française pour faire une grande émission avec débat, laisser parler les témoins! revoir les films ignobles! ne laisser parler les grands responsables qu'à la fin de l'émission quand ils auront entendu toutes les choses ecoeurantes qui se passent dans toutes je dis bien dans toutes les maisons de retraite! Allez Mesdames et Messieurs les directeurs vous savez bien ce qui s'y passe! les économies sur tout, personnel, restauration, toilettes, les heures passaient dans leur fauteuil, assis sur leur excréments! Vous ne les laissez pas souvent dans leur chambre où ils pourraient dessiner, peindre, internet etc... et dîtes moi cette odeur caractéristique de vos maisons dîtes de retraite. Pour vous ce sont de maisons CASINO!!!!

Écrit par : pellissier | 24/09/2011

Je retrouve dans de nombreux commentaires ce que Maman a vécu de 92 à 93 ans dans ces enfers à 1700€/mois pour les seuls frais d'hébergement (en province). Car il faut ajouter la Cnam qui paie les soins, l'Apa qui paie le fonctionnement et les matériels liés à la dépendance inévitable à ces grands âges. Alors évidemment, le poids d'une pension de retraite...
Ce sont ses lunettes (700€) qu'on lui a perdues ("en faisant le lit")
La blanchisserie de l'hôpital que j'ai questionné à plusieurs reprises a fait parvenir à l'EHPAD où se trouvait Maman une vilaine paire de lorgnons aux montures innommables, qui ne lui ont jamais appartenu. Perte définitive.
On ne propose pas d'animation mobilisante aux grabataires, on retire à nos anciens ce qui leur permet de rester en contact avec la vie parfois par simple méchanceté, on les spolie de leur droit de vote, on les traite différemment quand la famille est présente ou pas. On débranche un écran, on place une télécommande hors de portée, on vole un ordinateur à un tétraplégique, son seul lien avec l'extérieur.
N'en déplaise à certains personnels, cela existe partout dans chaque établissement et il serait temps de mettre fin à l'omerta.
Dans chaque établissement aussi, se trouvent des soignants qui tentent de faire au mieux leur travail et d'avoir une présence humaine respectueuse malgré les conditions lamentables qui leur sont imposées par les gestionnaires.
Tout cela, pour reparler de l'odeur de vos aquariums flambant neufs, où il fait 35° C dans les chambres au début de l'été, cela sent l'odeur de la sarkozye. Nos anciens sentent bien meilleur. Leurs vies n'ont pas été marquées par les scandales multiples et les forfaitures.
L'ignoble va jusqu'au vocable du pouvoir qui gravite sur ce "marché" où il vaut mieux être solvable.
Si l'on demande l'aide sociale, les conseils généraux rétrocèdent généreusement 10% du montant des pensions. Ils appellent cela "l'argent de poche". Ignoble!
Et il faut leur faire confiance. Car dès l'attribution de l'aide sociale, ni la personne âgée, ni les ayant-droits n'ont plus accès aux pensions reversées au Trésor Public.
Confiance les yeux fermés imposée par les mêmes qui au sein des familles d'assureurs "bien nés", font de l'argent et qui voudraient en faire plus par des assurances dépendance, et souhaiteraient nous clore les pupilles, définitivement.
Madame Bachelot est passé à un autre thème, celui du RSA.
Son maître n'a pas jugé bon de respecter les engagements qu'il avait pris et de statuer sur le sujet. Mais ça, nous y sommes habitués.
Quel réconfort, Maman, que tu ne sois plus là pour voir et subir cette infamie.
Mais tes petits enfants et arrière petits enfants, que sort va t'il leur être réservé?

Écrit par : cervus45 | 24/09/2011

tous ces commentaires me donnent "la chair de poule" et pourtnt c'est vrai !

depuis l'odeur inqualifiable, jusqu'aux maltraitances...

Mais, bon, personne n'aura "les couilles" de changer tout cela... alors...

Écrit par : battesti | 25/09/2011

il est absolument nécessaire la connection internet dans les maisons de retraite souvent seul lien avec la famille et les amis et la vie extérieure

Écrit par : Yolande Grebil | 25/09/2011

sans doute tous ses commentaires sont vrais
comment y remédier?
un maximun de visites pas toujours possibles
l'éloignement la disponibilité le découragement de l'impossibilité d'améliorer

Écrit par : Yolande Grebil | 25/09/2011

l'organisation de séjours courts mais répétés , hors saison vacances, sont disponibles de septembre a juin dans les différentes structures Vacances Collectives, une meilleure
gestion des moyens permettrait un évantail énorme de possibilités !

pour le personnel des établissements, il est facile de constater celui qui fait son travail
pour apporter un plus aux pensionnaires avant de critiquer son salaire ou celui qui ne pense qu'a critiquer son salaire avant d'exécuter son travail !!


les deux sont nécessaires, mais il faut savoir respecter les priorités ......

Écrit par : dumas | 25/09/2011

Bonjour,

Il faut absolument trouver le moyen d'obliger TOUTES les maisons de retraite à posséder
les connexions internet pour chaque résident. Au prix auquel elles sont, c'est la moindre des choses !

Écrit par : Kleindienst | 26/09/2011

depuis trois ans, presque chaque jour, je rends visite à ma maman et JE CONFIRME TOUS LES COMMENTAIRES faits sur les maisons de retraite : heures passées dans les couches pleines d'excréments - faites pour durées de 8 à 10 heurs m'a t on dit !!! - manque de personnel et économies sont hélas ce qui est constamment mis en avant. Personne ne peut gérer les prothèses tant auditives que les dentiers perdus ou cassés et moi aussi la directrice m'a renvoyée à son assurance. Certains membre du personnel font ce qu'ils peuvent, d'autres laisse "couler". Il y a les bons et les méchants.
si j'étais plus jeune ( j'ai 75 ans et maman 99) j'aurais pris des aides pour la garder à la maison.
QUI PEUT FAIRE QUOI ???? COMMENT SE REVOLTER ???? c'est une honte d'avilir ainsi nos ainés

Écrit par : FORTIN nicole | 26/09/2011

POUR CEUX QUI VEULENT POUVOIR PARLER DE CE PROBLEME IL EST INDISPENSABLE
QU'ILS VISITENT LA MAISON DE RETRAITE PRIVEE " AUX LUQUES " a côte de Bandol

APRES LA VISITE J ATTENDS LEURS REMARQUES...... SUR LE NIVEAU QUALITATIF
QUI EST AUSSI POSSIBLE PARTOUT ......MEME SI UN LEGER ECART FINANCIER
EXISTE ....
AU MOINS LA ON PEUT COMPARER , EVALUER ET CHIFFRER CE QUI EST POSSIBLE
CAR DANS PRESQUE TOUTES LES MAISONS LES DEPENSES SONT LES MEMES MAIS
LA QUALITE EN MOINS ! PAR AILLEURS APRES LA VISITE CEUX QUI DOUTENT DE CE
QUI EST POSSIBLE, IL N Y AURA PLUS QU A AFFIRMER QUE 70 A 80 % des MAISONS
DE RETRAITE PEUVENT FINANCIEREMENT DONNER LES MEMES PRESTATIONS !!!
MAIS FAUT IL AVOIR A FAIRE A DES DECIDEURS COMPETENTS !!!

Écrit par : DUMAS | 26/09/2011

SIGNEZ MA PETITION SUR WWW. MES OPINIONS.COM" - TITRE : "TU SERA VIEUX UN JOUR ...NE L'OUBLIES PAS "-
ALLEZ ACTION - COURAGE FUYONS !

LYSIANE CASES DE VALENCE (26000)

Écrit par : Cases-Lysiane | 28/09/2011

Bonjour,
Après avoir lu l'ensemble des commentaires je me permets d'y ajouter mon petit grain de sel étant donné que je suis formatrice dans le secteur sanitaire et social depuis 1989 et particulièrement en EHPAD depuis la loi de 2002 ; j'ai eu la chance de pouvoir conduire des interventions globales en groupe de travail en intra ce qui me permet d'être au plus près de la réalité.Je crois qu'avant tout le rôle de l'encadrement est primordial ; malheureusement,soyons clairs : bon nombre de directeurs, IDEC, médecin coordonnateur ne jouent pas leur rôle, n'ont pas été bien formés(particulièrement les IDEC - scandaleuse la plupart des formations IDEC- !) ou sont incompétents.
Par ailleurs, je pense que les familles ne connaissent pas bien le fonctionnement d'une EHPAD ; participent-ils au conseil de vie sociale, prennent-ils rendez-vous auprès de l'IDEC, s'investissent-ils dans l'animation? il existe pour les familles plusieurs moyens d'aller au-delà de l'expression de critiques ;
il y a beaucoup à faire et ceux qui veulent s'investir dans la formation il y a du travail pour 20 ans!

Écrit par : fs12 | 30/09/2011

@fs12
Croyez-vous que les profanes ,comme moi, même s'ils ont un parent en EHPAD,sachent ce qu'est un ou une IDEC?
Croyez-vous que les enfants qui habitent à des centaines de Kms de leur parent en EHPAD(de 300 à plus de 1000 dans notre cas) puissent participer au conseil de vie sociale ou s'investir dans l'animation?
Vu l'état de notre mère à son entrée en EHPAD nous avons fait le choix de ne pas la couper de tous ses repères et connaissances en la transportant dans une autre région.
Quels sont "les moyens d'aller au -delà de l'expression de critiques" dont vous parlez? je ne demande qu'à savoir.
Mais j'ai lu dans un livre bien connu sur les EHPAD,écrit par un ex-infirmier de ce secteur, que les associations qui prétendent lutter en faveur des personnes âgées dépendantes sont trop nombreuses et dispersées et que l'éclatement des structures les rend inefficaces.

Écrit par : Caterina | 02/10/2011

vraiment cela me fait rire de lire " on n'a pas voulu la changer de région" elle a ses habitudes, mais sachez vu qu'ils sortent rarement qu'importe l'environnement! il vaut avoir ses vieux parents à côté de nous que loin, isoler, arrêtez de faire les autruches! ils ont besoin de notre présence et non des paysages connus!!! dieu! que leurs journées sont longues;, dans leur fauteuil, prisonniers, attachés souvent, à quémander un verre d'eau, un besoin d'aller au toilette! que personne n'entendra! Oh! je n'ai pas compris ce qu'ils disent!!! Monsieur le Président de la République pourquoi pas prendre le taureau par les cornes, mais je pense qu'il y a trop d'argent en jeu! je suis dégouttée!

Écrit par : pellissier | 03/10/2011

Il a été installé des ordimateurs muraux , 4 dans l'espace couloir ou réside ma maman , multipliez les par X ...personne , absolument personne ne s'en sert, ils étaient destinés aux infirmières pour les médocs, voilà 1 an qu'ils trônent aux murs , plus d'argent, encore "mon oeil".. quand finira-t-on de nous prendre pour des "Andouilles" !.VIVE LES "INDIGNES" , les INSURGES" LES REBELLES .... Lysiane Cases

Écrit par : Cases-Lysiane | 03/10/2011

Si je comprends bien, ce qu'on veut, c'est avoir des connexions internet sans payer... En fait le enfants peuvent payer une connexions à leurs parents, comme une ligne téléphonique, ou les usagers peuvent s'en payer une. Est-ce raisonnable d'exiger que 95% des usagers incapables d'utiliser internet aient à payer pour le 5% ou moins qui veulent utiliser internet et qui le peuvent encore? Dans toutes ces histoires, il y a toujours une question de coûts et il y a toujours une demande maladive de plusieurs pour faire payer les services qu'ils requièrent par les autres!...

Écrit par : Hugues | 03/10/2011

Aujourd'hui, ce fut l'apothèose en gériatrie, il y avait l'ACAPA(animation) ou ces dames sont très dévouées,bénévoles, ma maman y était, mais lorsqueje suis montée dans sa chambre, il y avait dans la salle de restaurant (ou ma maman ne met plus les pieds depuis longtemps car il y a une "peste") je vois une dame que je connais bien, qui a été un certain temps dans la même chambre que ma maman, toute seule et tristounnette, comme d'habitude je vais la saluer et lui demande pourquoi elle n'st pas en bas avec les autres à l' ACAPA, elle répond je ne sais pas, personne m'a rien dit. J'interpelle l'infirmière , celle qui" ricane" tout le temps , réponse débile.Je descends dans la salle en bas (qui est blindée à ,code)
fais des bisous à ma maman qui n'en pouvait plus de chaleur (la salle n'est pas très grande et il faisait très très chaud dehors) j'ouvre la fénêtre, demande à l'animatrice qui faisait le colonel de long en large car elle n'a strictement rien à faire ces dames de l'ACAPA sont assez nombreuses, et lui pose la question"pourquio Madame X n'est pas là réponse encore plus débile que l'infirmière "parceque il n'y a pas de place" or une table était entièrement vacante(4places). J'ai vu rouge, suis sortie et tombe sur l'infirmière en chef dans le hall d'entrée .Tout d'abord , elle a sous-entendu que j'avais assez de m'occuper de maman et qu'elle avait des raisons si cette dame n'était pas à l'animation, j'ai vu encore plus rouge et ai répondu que l'animation était pour tout le monde et que c'était de la maltraitance et j'ai tourné le dos car la colère montait et j'ai la rage.En fait, je crois que la "peste" avait encore fait des siennes et qu"elle était à l'animation entrain de rafler toutes les plus belles poupées (lots) et que ma petite Clo était privée d'animation, OH RAGE ! OH DESESPOIR ! QU'ELLE INFAMIE .......Ce jour, il y a encore pire OH RAGE! on a changé le lit de maman sans sommation (1700e mensuel ...)et la la zappe pour monter , descendre le dos, les jambes, est redevenue comme l'ancienne , c'est à dire toute petite , pas pratique,trop basse bref, une MERDA" , de quel droit changer et pourquoi ? si quelqu'un à la réponse ...Je vais écrire au minisstre de la santé, ameuter les médias, brandir la hache de guerre , aller camper devant l'Elysée jusqu'à un illustre politicien ne demande "mais que faites-vous là ma pet'ite dame.Depuis longtemps mes soeurs et moi n'assistont plus aux réunions CELA NE SERT A RIEN DE RIEN.PAR PITIE EUTHANASIEZ MOI LE MOMENT VOULU CAR JAMAIS JAMAIS JE N'IRAI DANS CET ENFER ;Maman pourquoi ne veux-tu pas rentrer à la maison ?(je le sais, elle me l'a dit , elle ne veux pas nous nobiliser encore plus "MERCI MAMAN JE T AIME"-Lysiane Cases

Écrit par : Cases-Lysiane | 03/10/2011

Indigné, insurgé, très bien, très bien...............restent les actes...........que ceux qui sont PRESENTS ET AGISSENT DE FACON CONSTRUCTIVE EN MAISON DE RETRAITE lèvent le doigt ! tiens, on dirait qu'il n'y a pas grand monde.......... eh oui, comme toujours..........

Écrit par : fs12 | 03/10/2011

fs12 et vous qui n'avez même pas le courage de signer votre nom , que faites-vous ? avez-vous eu le courage au moins de le lever le doigt ?.Vrai qu'il ny a pas grand monde qui agissent, savez-vous qu'ils y en a beaucoup qui on peur des représailles et ne riez pas cela existe vraiment hèlàs !Avez-vous lu le livre de l'infirmier travaillant dans les maisons de retraite,WILLIAM RÉJAULT -TITRE :" MAMAN EST-CE QUE TA CHAMBRE TE PLAIT"?- en voila bien un qui a eu le courage d'écrire mais en plus de passer à la télé dans "Salut les terriens" chez ARDISSON et moi Lysiane Cases je prétends et j'affirme qu'il a écrit la stricte vérité. Et encore MOI, j'ai dans "mesopinions.com" une pétition titrée "Tu seras vieux un jour...ne l'oublies pas " -que les jeunes et tous les autres la signe cette pétition.Tiens au faît Radio Drome n'a pas répondu à mon appel pour lancer une info sur les ondes. J'irais voir" Dieu plutôt que ses saints"-Sans rancune.Lysiane Cases

Écrit par : Cases-Lysiane | 03/10/2011

Une précision qui est essentielle :

Régulièrement en visite professionnelle dans les maisons de retraites de 1960 à
1990, je puis affirmer que l'on ai passé de l'ère préhistorique à l 'ère Moderne !!
Les dortoirs ou les chambres à lits multiples ont disparus....mais ont existés ......
Les mouroirs joints à tous les Hopitaux ont disparus à 90 % donc ill y a forcément une
amélioration certaine, mais on devient plus exigeants en exigeant que le personnel fasse
ce que la famille ne fait plus !! alors là il faudrait mettre une surveillante derrière chaque pensionnaire.....c'est donc impossible, c'est donc pourquoi on le demande!!!!

ceci étant le personnel n'est pas seul , s'il est encadré et surveillé, il est impossible d'arriver à des situations extrêmes

Écrit par : dumas | 04/10/2011

je viens de lire le commentaire qui disait " il faudrait mettre un garde derrière chaque pensionnaire???" Ce n'est pas les pensionnaires qu'il faut surveiller mais le personnel! et lisez mon livre "le droit de l'homme bafoué dans sa vieillesse ou les maisons dîtes de retraites" je ne me cache pas, j'ai écrit et je signe de mon nom mon livre. Dans le midi de la France, j'ai eu des menaces la nuit genre : "si vous n'arrêtez pas on vous fera manger vos bottes blanches! car dans le midi devinez qui sont les propriétaires de ces maisons de l'enfer! devinez, en écoutant les menaces vous devez comprendre! vraiment le personnel ne reconnaîtra jamais leur façon d'agir mais la seule chose qui me ravisse c'est que eux aussi vont subir ce qu'ils font subir à nos parents

Écrit par : pellissier | 04/10/2011

Réponse à "Cases-Lysiane" :
-Je ne réponds sur ce blog ni pour dire comment dans ma vie professionnelle plusieurs anecdotes pourraient vous démontrer que je suis parfois perçue comme une "emmerdeuse" car effectivement j'ai plutôt l'habitude d'être exigente ( je suis payée pour çà ) ni pour porter des jugements généralisés sur les familles ; d'ailleurs lorsque j'interviens en EHPAD, je travaille avant tout pour le résident, car je pense qu'il n'y a pas de hasard dans le métier que l'on fait mais je ne suis pas là pour raconter mes liens psychanalytiques avec la souffrance et la mort. Bref, simplement j'en ai un peu assez des indignations et insurrections qui ne vont pas au-delà du tohu-bohu.
- Certaines personnes ont peur de représailles ...oui, certainement ; on parle là en fait du pouvoir que peuvent avoir certains dirigeants du fait de leurs éventuelles connivences avec des politiques, le Conseil Général, etc... c'est la raison pour laquelle il faut pour les familles trouver le moyen de l'influence et à mon avis ce n'est pas par l'agressivité que les choses avancent ou alors il faut bien être certain de ses armes avant de livrer bataille !
- Comme le dit une personne, les choses ont beaucoup évolué même si il y a encore beaucoup d'ignorance et du non professionalisme ;
une dernière réflexion : pourquoi des entreprises qui fabriquent des produits subissent-ils les audits client pourquoi les EHPAD ne subissent-ils pas des audits familles/association d'usagers... ?
on va me rétorquer que bientôt il y aura des évaluations externes(voir texte de loi); oui et alors là, se pose la question de la qualité de l'organisme qui évaluera(sans parler du coût de l'audit) ; le texte gouvernemental précise bien que l'agrément de l'organisme n'est pas établi à partir de la preuve de compétence mais sur la déclaration de compétence ce qui n'est pas tout à fait la même chose.
A votre disposition si vous avez des questions

Écrit par : fs12 | 04/10/2011

@fs12
j'apprécie plus vos interventions que certaine autres ,brouillonnes ou agressives.Néanmoins vous ne répondez pas à mes questions.
Chaque fois que l'un de ses enfants voit notre mère ou que l'amie qui lui rend visite 2 fois par semaine(et à laquelle elle tient beaucoup:une des raisons pour lesquelles nous l'avons laissée loin de nous.Une autre étant que la rapprocher d'un de ses enfants était rendre plus problématique la visite des deux autres)passe à l'EHPAD,plusieurs dysfonctionnements sont constatés,et Quoi que nous disions, à quelque personne que nous nous adressions(de l'AS à la directrice ,en passant par l'infirmière référente),nous n'obtenons jamais gain de cause!
Son médecin lui-même (qui la soigne depuis plus de 35 ans et dont nous souhaitions qu'il puisse continuer,raison pour laquelle ,aussi ,elle est dans cet EHPAD)n'obtient rien ou n'essaie même plus ,malgré nos exhortations,connaissant le système et sa propre impuissance!
Alors,Fs12,que faut-il que nous fassions?dites-le!
C'est vrai aussi que nous avons peur de représailles si nous protestons trop énergiquement!
Y a-t-il une action à mener,pour nous ,sur le plan national ,régional ,local?
Des associations ont-elles une quelconque efficacité?
Répondez à ces questions:nous n'attendons que ça!

Écrit par : Caterina | 06/10/2011

Bonjour,
Ce que je retiens de votre message c'est que vous dites que vous constatez des dysfonctionnements et qu'ils ne sont pas traités comme vous le souhaiteriez et que vous hésitez finalement à protester énergiquement de peur des représailles .Je veux bien essayer de vous éclairer mais au préalable il y a plusieurs questions à se poser :
1) s'agit-il de réelles anomalies ? les vraies anomalies sont constatées à partir d'un écart entre ce qui est prévu( il faut en avoir une preuve ou une trace)et le réel.
2)comment vous y prenez-vous pour communiquer ces anomalies ? le faites-vous par écrit, oralement à la sauvette dans un couloir, après avoir pris rendezvous chez la Directrice, toute seule ou avec quelqu'un qui a du poids (votre médecin, par exemple) ?
3) après avoir transmis les anomalies, que faites-vous ? est-ce que vous faites confiance et attendez la suite ou bien demandez-vous quelle solution sera apportée, quand et comment . il ne s'agit pas de se montrer agressive mais d'une rigueur courtoise mais ferme. Ne vous contentez jamais jamais d'un " on s'en occupe". le "qui va faire quoi quand et comment" c'est le minimum dans une communication professionnelle.
Par ailleurs, je ne sais pas si vous le savez, les EHPAD -depuis qu'ils sont obligés de signer des conventions tripartites doivent s'auto-évaluer à partir d'un référentiel ( la plupart du temps ANGELIQUE) dans ce référentiel il existe un critère justement sur la question du traitement des anomalies ; il doit y avoir dans l'Etablissement des fiches de dysfontionnements à la disposition du résident ou de la famille ou un registre des réclamations qui permettent de noter les anomalies et les solutions doivent y figurer
Si vou souhaitez aller un peu plus loin dans cette démarche vous pouvez par courrier exprimer les anomalies que vous avez constatées mais en n'oubliant pas de faire référence à ce qui était prévu et demander une réponse écrite ( qui apportera quelle solution quand et comment).
4) si vous constatez que la solution n'a pas été effective, demandez pourquoi cela n'a pas été fait.
D'une façon générale,soyez plus dans un esprit "d'investigation" que de "jugement" ou d"interprétation"; plus on est dans l'incertitude, par manque d'informations, moins on maîtrise les situations. plus on manque d'informations plus on compense par des opinions.
voilà, à votre disposition .
et de la ténacité !
FS, une formatrice en qualité en EHPAD (eh oui, çà existe !)

Écrit par : fs12 | 08/10/2011

fs12
"Un écart entre ce qui est prévu et le réel"? prévu par qui , par l'établissement? et sait-on ce qui est prévu? est-il prévu de servir le petit déjeuner à une heure variable entre 7h30 et 10H30? de ne pas emmener la personne aux toilettes en la levant et éventuellement pas avant 10h30? est-il prévu d'oublier de "coller " son dentier (en sorte qu'elle ne peut pas mâcher) ou de le faire avec de la pâte dentifrice(oui ,oui ,je n'exagère pas!!)?Ces choses-là doivent-elle être écrites quelque part?
Nous avons signalé les dysfonctionnements de toutes les manières (correctes):par oral ,par écrit, auprès de l'infirmière référente (en prenant RV) ,de la directrice.Nous avons essayé de faire intervenir le médecin qui a relayé nos demandes,je crois,mais a pris soin de nous avertir de son impuissance!
je crois que le registre de réclamations ne sert strictement à rien! c'est purement formel ,et il est là parce que le règlement l'exige,point.
Des informations ,nous avons essayé d'en obtenir un maximum. Pas facile d'ailleurs.
Nous avons même fait poliment des suggestions:par exemple qu'il y ait un cahier (ou équivalent ) concernant les particularités de chaque résident ,les soins à lui faire etc et que ce cahier soit tenu et consulté chaque jour par chaque intervenant(AS ou autre)
Car chacun fait "à son idée",ou selon "l'inspiration" du moment! Certains nous donnent des conseils ,d'autres font juste le contraire de ce que les autres ont conseillé!!
Si vous êtes formatrice ,vous avez du pain sur la planche!
Beaucoup de pseudo-AS qui se succèdent n'ont ,je crois ,aucune formation .et pas beaucoup de bon sens non plus.
Ce qu'il faudrait ,ce sont des contrôles sérieux et réguliers ,car la direction et les responsables du personnel font exactement ce qu'ils veulent. Et la direction s'occupe essentiellement de gestion financière!
il faudrait que le fait d'employer du personnel non formé soit sanctionné.
Et je vous parle d'un EHPAD cher et supposé de bonne réputation.

Écrit par : Caterina | 10/10/2011

Bonjour,
Chaque résident a un PLAN DE SOINS ECRIT à partir du girage, du diagnostic du médecin et de ce que l'on appelle "les transmissions ciblées" et sur ce plan de soins sont notés tous les actes devant être faits ; de nos jours, TOUT établissement- je dis bien tout Etablissement- met en place le plan de soins par écrit car déjà tout simplement cela facilite le planning des charges de travail des professionnels d'une part, d'autre part surtout, cela sert à établir le PATHOS(côut de la charge en soins) qui est établi une fois par an, contrôlé par l'inspecteur ARS, négocié pour le financement des postes de soins(donc intérêt pour les dirigeants).
donc :
1) son médecin peut voir le plan de soins et vérifier ce qui est prévu, ce qui a été fait ou pas ; l'a-t-il fait ?
2) y-a-t-il un médecin coordonnateur en lien avec son médecin ?
3) son médecin vous a -t-il dit très exactement comment a-t-il mentionné le dysfonctionnement ?
4)il faudrait que vous puissiez voir son plan de soins . vous devez connaître son plan de soins
5) vous ne me dites pas ce que vous avez fait après le constat des solutions non apportées et notamment QUELLES JUSTIFICATIONS VOUS A-T-ON DONNE
Par ailleurs, oui, l'heure du petit déjeuner peut être variable ; elle devrait être fonction des habitudes de vie (voir projet personnalisé)mais l'amplitude est aussi fonction de l'organisation et des impondérables non traités en fin de nuit ; vous pouvez savoir quel est le circuit et du coup effectivement votre parente peut arriver en fin de distribution mais il devrait y avoir une rotation.
la question de l'accompagnement aux toilettes du matin reste un problème dans les établissements ; cela provient de l'organisation du service nuit/jour. car tôt le matin, il y a souvent des problèmes non prévus pour le personnel( l'état de santé d'une personne âgée peur changer en 24h)
Au travers votre message il semble que vous soyez dans un état d'esprit à la fois de résignation et d'incompréhension. je le redis :mieux vous connaîtrez le fonctionnement de l'Etablissement, plus vous pourrez faire la part des choses et agir selon le fonctionnement(car n'oublions pas l'univers d'un EHPAD est un univers CONTRAINT pour le résident).Il est certain que plus la situation est mal gérée en interne, plus vous êtes sollicitée pour résoudre les problèmes.
Par ailleurs cet EHPAD dépend-il de la commune ? est-ce une association? est-ce une société commerciale ? vos démarches de dernier recours pourraient être différentes.si cet établissement est "cher" et s'il a bonne réputation, il est étonnant qu'aucune amélioration n'ait été apportée après avoir"tout essayé" comme vous dites!
Mais,effectivement, et c'est ce que je disais dans mon premier mail, ce type d'Etablissement manque d'encadrement ; les choses vont devoir changer d'autant que l'on ne retrouvera plus en EHPAD que des personnes de GIR 1 et 2 c'est à dire ayant une forte dépendance et donc de multiples pathologies.

Écrit par : fs12 | 10/10/2011

fs12
Merci pour vos réponses et commentaires.
L'EHPAD dont je parle est un établissement privé ,dépendant d'une chaîne commerciale.Mais je crois que ça ne fait pas beaucoup de différence ,sinon pour le prix!certains établissements publics sont très insatisfaisants (voir fait divers récent),ceux des associations sont peu nombreux, et nous en avons visité et examiné plusieurs avant de nous déterminer.Erreur peut-être?pas facile de choisir!
Qu'entendez-vous par "les choses vont devoir changer"? ce serait en effet nécessaire ,mais qu'est-ce qui fera changer les choses?(il n'y a pas de volonté politique ,de mouvement d'opinion ni d'argent pour cela)?quand changeront-elles?
on ne sait pas ce que le médecin a fait au juste ,ni ce qu'il ya dans le "plan de soins";On va essayer d'en savoir plus.

Écrit par : caterina | 10/10/2011

Re......,
J'apprécie vos retours car à chaque fois je trouve que vous êtes en demande d'en savoir plus ; alors je ne vais pas vous faire un exposé(même si je pourrai parler pendant des heures de 22 ans de pratique dans le milieu) sur la situation actuelle et les perspectives, mais je vais essayer d'en faire une synthèse.
Actuellement le financement des séjours en EHPAD comporte deux volets : celui de la prise en charge de la dépendance (négocié avec le Conseil Général) et celui de la prise en charge des soins ( négocié avec l'Agence Regionale de santé) ; la dépendance est évaluée de 1 à 6 à partir de la grille AGGIR et la plupart des personnes entrant en EHPAD sont au moins en GIR 4( 5 et 6 restent à domicile avec l'aide à domicile); ce qui permet à l'Etablissement d'établir un GMP( Gir moyen pondéré) ; il est important de demander avant une admission le GMP(il peut varier de 500 à 700) ; car cela permet de connaître la charge de travail pour le personnel et donc "l'ambiance" dans laquelle va se trouver le résident ; plus il y a de GIR 1 et 2 plus la charge des professionnels est lourde et donc conséquence pour le résident en GIR 4.........ceci dit bien sûr certains augmentent de façon factice le GMP; par ailleurs l'augmentation des résidents atteints de la maladie d'Alzheimer augmentent le GMP ; avant l'admission, il faut demander si l'Etablissement a une unité Alzheimer séparée et reconnue comme telle(un PASA en jargon d'initiés)car bien sûr il y a des postes financés spécialement pour ces unités.de la même façon, le PATHOS permet d'augmenter ou non les postes de soins ; encore faut-il savoir s'il y a un médecin coordonateur qui est chargé de l'établir annuellement car si c'est une infirmière il y a des risques que le PATHOS soit plus ou moins erronné ( manque de recul et d'objectivité) encore faut-il savoir de quelle façon est établi le PATHOS, parfois il est fait en catastrophe à la dernière minute. Bref ces financements ne peuvent se faire qu'après signature d'une convention tripartite tous les 5 ans (le PATHOS tous les ans; je sais c'est un peu compliqué)Cette convention ne peut être signée qu'après une autoévaluation de l'Etablissement sur la base du référentiel ANGELIQUE(que vous pouvez trouver sur internet) d'une part, de l'élaboration d'un projet d'Etablissement ( projet de soins + projet d'animation) . Malheureusement les auto-évaluations sont pour beaucoup d'Etablissements, j'ose le dire, inexactes ( c'est à dire très optimistes) de même les projets qui sont souvent, ce que j'appelle des "ouvrages de litteratures" mais qui n'ont rien à voir avec un vrai projet ( objectifs, actions à mettre en oeuvre, moyens à obtenir, calendrier) ; donc on le voit ce qui manque là c'est de la formation( avec vérification des acquis, là aussi il y a du ménage à faire dans la formation professionnelle!) et de la rigueur ( un petit tour dans l'industrie ne ferait pas de mal à certains directeurs !) ; normalement ce référentiel devrait permettre aux etablissements de conduire un pilotage des compétences, d'apporter des améliorations grâce à la démarche qualité(balbutiements pour la plupart des établissements) ; Par ailleurs l'ANESM (Agence Nationale d'Evaluation) a été créé fin 2007 ; elle publie régulièrement des recommandations des bonnes pratiques, de même l'HAS . DES MILLIERS DE PROFESSIONNELS NE CONSULTENT jamais CES RECOMMANDATIONS. De plus, on commence à peine à pouvoir faire comprendre aux dirigeants qu'ils doivent évaluer les pratiques de leur personnel ; mais là aussi entre formateurs, nous ne sommes pas tous d'accord ; par le biais de l'HAS, les médecins et infirmiers vont devoir évaluer leur pratiques ; enfin le dossier du résident, informatisé maintenant la plupart du temps, n'est pas mis à jour car problème d'organisation ( se souvenir des faits rigoureusement sans le noter tout de suite, pour 80 à 100 résidents, une utopie les infirmiers hônnêtes le disent!)Il y a fort lontemps les soignants avaient stylo et petit calepin dans leur poche ; interdit disent les hygiènistes, rien dans les poches!
Ce qu'il va advenir :
-HAS et ANESM SE RAPPROCHENT donc on peut supposer un peu plus de rigueur et de formation ; nous allons quand même vers un peu plus de traçabilité ; car n'oublions pas le résident et la famille peuvent demander l'accès au dossier selon une procédure (le dossier informatisé permet la trace des dates et heures de modification des infos enregistrées)
-les Etablissements vont devoir "subir" une évaluation externe, en 2014 pour beaucoup; l'ARS vient de publier un nouveau référentiel qui se teste actuellemnt en Dordogne ; ils le proposeront ensuite au ministère et devrait servir de base pour cette évaluation
- certains renouvellements de convention n'ont pas été validés par manque de moyens financiers des Conseil Généraux ; moins de moyens financiers c'est certain ; il semble qu'en ce moment la tendance est aux soutien des "aidants" ; il faut savoir que l'Union Européenne vient de publier une brochure où il apparaît que les acteurs locaux et régionaux ont "un rôle essentiel pour exploiter les opportunités du vieillissement actif" ; c'est à dire se trame l'idée que des seniors retraités valides bénévoles ou avec un financement FSE pourraient aider à diminuer les coûts liés à la dépendance pris en charge par les service publics ! ce qui devient alors inquiétant c'est la question du professionalisme......
- de grands progrès ont malgré tout été faits ; moi qui ai connu des Etablissements en 1980, je peux vous dire qu'on y rencontrait des agents de service ne sachant ni lire ni écrire.... mais qui certainement devaient compenser par une plus grande écoute ou observation....
voilà,si vous avez des questions de détail , à votre disposition.. mais vous vous rendez compte qu'avant qu'un résident entre en EHPAD, il y aurait quelques investigations judicieuses à faire mais encore faut-il le savoir ..... récemment j'ai accompagné une personne en visite avant admission de sa mère dans une EHPAD, et face à mes questions, la secrétaire d'accueil m'a interpellé :"qui êtes-vous?" eh oui, on sait bien que tout ce qui relève de la santé est un domaine bien clos d'ailleurs n'y-a-t-il pas le fameux "secret professionnel"? mais espérons que les évaluations seront rendues publiques comme c'est le cas pour les hôpitaux et cliniques (malgré ce, faut-il savoir lire entre les lignes)

Écrit par : fs12 | 10/10/2011

Merci beaucoup ,fs 12, d'avoir pris le temps d'écrire cette longue réponse.
Il est bien certain que les enfants qui doivent placer leur parent en urgence dans un EHPAD ne sont pas assez bien informés et guidés.Pourtant ,nous avons fait de notre mieux pour nous informer ,mais comme vous l'écrivez, le secret est bien gardé.On s'est même (pourtant) étonné de toutes les questions que nous posions! et ça ne suffisait pourtant pas!
avouez que tout cela est bien compliqué pour des non-pro!rien que les sigles qui apparaissent dans vos différents messages!
Evaluation en 2014? notre mère ,très âgée ,sera peut-être morte...après avoir subi trois ans de dysfonctionnements.
Les AS savent lire maintenant? quel progrès! je me demande d'ailleurs si c'est exact(voir ci-dessus la confusion entre la colle et le dentifrice!)
Vraiment ,s'il n' y a que le stylo et le calepin qui enfreignent les règles d'hygiène ,je ne vois pas pourquoi on les interdit! absurde!(voir l'histoire des blouses blanches dans le livre de W.Réjault,fait que j'ai constaté de façon choquante dans une CLINIQUE et non un ehpad)
A propos du GIR ,notre mère était en GIR4 à son entrée dans l'EHPAD début juin!(il y a une section Alzheimer séparée) et elle jouissait de toutes ses facultés cognitives.Ce n'est déjà plus le cas et j'imagine que si le classement était revu ,ce serait GIR 2 ou 1!
Quant au fait que l'Etat s'oriente visiblement vers le soutien aux aidants (au détriment des EHPAD), lesquels sont de plus en plus des seniors sans doute valides mais néanmoins trop âgés ,avec leurs propres problèmes de santé,pour assumer durablement la charge matérielle énorme des soins à une personne complètement dépendante(c'est précisément mon cas) c'est une aberration qu'il faudrait dénoncer énergiquement!

Écrit par : Caterina | 10/10/2011

Alors tout d'abord, cher (e) fs12,stoppez les abréviations et ecrivez-nous en toutes lettres , personnellement, je n'ai pas la science infuse de toutes ces abréviations dont -on nous abreuve(c'est pire que les SMS des portables enfantins).
1ere question : vous servez à quoi au juste ? à surveiller les surveillant s? car c'est comme à la caserne la maison de retraite, ce que j'avais remarqué et clamé dès les premiers jours et suis quand même arrivée à ce que, le plus possible, je dis bien le plus possible, à coucher ma maman entre 15h et 15h30 car depuis un an elle ne vas plus au-delà (mal aux fesses, au dos ...)C'est chacun son tour pour tout d'ailleurs, il faut se battre tout doucement puis fort très fort pour avoir de la considération pour ses demandes.Alors etes-vous un de ces colonels surveillants les "petits soldats" ,Servez-vous comme les ordinateurs tronant dans les couloirs, flambants neufs?Pour celles et ceux qui ne savent pas comme moi, ce que veut dire un audit "procèdure de contrôle de l'exécution des objetifs(les commerciaux ?FRIC FRIC ?) d'une entreprise-personne chargée à cette mission"(Petit Larousse illustré- le dictionnaire çà je connais)Pour moi vos audits familles/associations équivaudraient à du BLA BLA BLA...pire que le TOHU-BOHU ("confusion - grand désordre" Larousse) et MOI ET MOI ET MOI, le tohu-bohu me convient parfaitement; je n'étais pas une "emmerdeuse dans ma vie professionnelle mais une révoltée contre toutes injustices , ce qui m'a valu des mises à la portes, mais à l'époque tu claquais une porte, une autre s'ouvrait et quand les se sont fermées définitivement je suis moi restée chomeuse avec à 50 piges une dispense d'emploi (la bonne blague ...)Lysiane Cases

Écrit par : Cases-Lysiane | 11/10/2011

Le mélange des genres est source de confusion et ce même dans la tête des personnels
car on demande aux agents de service d'être à la fois à l'entretien des locaux et à la fois
d'assurer l'encadrement dans le quotidien ! effectivement on ne peut pas tout faire !
Même en retenant les problèmes de recrutement, l'obligation de formation doit être
imposée comme impérative pour obtenir la titularisation, et là, aide soignante, il y aura
déjà un mieux, mais l'animation de 8 H à 21 Heures ne peut par contre être mise à la
charge des agents service ou des aies soignantes, c'est donc un plus indispensable !!
je sais le côût ....d'accord!! sur ce point on revient à la gestion du budget avec des
écarts de 1 à 3 !!! et personne n'en parle car les prestations n'ont pas un différentiel qualitatif supérieur DE 1 à 1,5 ??
Entre l'Hospice et la maison de retraite 5* à même niveau de prise en charge il n'y a
pas de différence de prix de journée significative !!! on peut donc comprarer !!! entre
1700 €+ APA et 2300/2500 il est difficile de situer les coûts complementaires.
Bien sûr je parle du Public et du privé ce qui laisse la place aux commentaires !!!
mais c'est vrai ......Un majorité de personnel aurait tendance à considérer que les maisons de Retraite ont été créées pour créér des Emplois et non pour assurer le
meilleur sort possible aux personnes agées .....c'est donc là que la situation dérive !!!!
La formation des directeurs, devrait suffire à garantir le bon fonctionnement !! MAIS !!!

Écrit par : dumas | 11/10/2011

Les personnes habilitées pour apprécier le niveau qualitatif de chaque maison de
retraite sont responsables.........oui mais de quoi ......!
Ils ne le savent même pas !
Seul le jour ou l'on découvre un poblème, une prise de conscience ponctuelle
est obligatoirement imposée !!!

un etude des réglements intérieurs peut seule faire avancer les problèmes !

Écrit par : dumas | 11/10/2011

Les personnes habilitées pour apprécier le niveau qualitatif de chaque maison de
retraite sont responsables.........oui mais de quoi ......!
Ils ne le savent même pas !
Seul le jour ou l'on découvre un poblème, une prise de conscience ponctuelle
est obligatoirement imposée !!!

un etude des réglements intérieurs peut seule faire avancer les problèmes !

Écrit par : dumas | 11/10/2011

cest bien beau de vouloir internet dans les EHPAD(comme c'est bien dit ehpad ...), ne serait-il pas préférable de se battre pour d'une part la formation des aides soignants(es) avec plus de logique et de savoir faire et surtout leurs apprendre à comprendre ce que signifie 'personnes agées" handicapés ou non, et aussi pendant que l'on y est leurs expliquer ou commence la maltraitrance et bien sur plus de personnel soignant et dans la foulée , je verrais bien l'amènagement des trottoirs , des jardins , ainsi qu'un espace parc abrité du mistral qui sévit à Valence dans la Drome.On est obligée de se trimballer avec sa chaise pliante oh rage ! oh désespoir! ....Surtout, ne me mettait pas dans une maison de retraité en tant qu'indigente, aujourd'hui + qu'hier (indigente) car la CRAM vient de m'écrie pour me dire que je percevais depuis 2009 trop de minimum vieillesse (700e) en raison de mes ressources total de ma retraite 800e à laquelle je dois prèlever 80e mensuel pour payer la maison de retaite de maman depuis 2 ans.Rassurez-vous si vous vous inquètez(çà peut arriver ....), je n'aurais pas à rembourser l'indu(encore heureux), elle est pas belle la vie !J'habite un logement social très varié avec de belles voitures garées sur le parking ?Votez pour moi pauvre pêcheresse ! Comme je suis heuruse d'avoir bien vécue dans mon jeune temps ...Lysiane Cases

Écrit par : Cases-Lysiane | 11/10/2011

Si les pratiques des personnels sont directement liées à l'exécution de formations,
c'est bien la confirmation qu'ils ne sont pas à leur place...
LA FORMATION.....LA FORMATION.......TOUJOURS LA FORMATION !
On a ou on n'a pas la qualité !

Écrit par : dumas | 11/10/2011

Si les pratiques des personnels sont directement liées à l'exécution de formations,
c'est bien la confirmation qu'ils ne sont pas à leur place...
LA FORMATION.....LA FORMATION.......TOUJOURS LA FORMATION !
On a ou on n'a pas la qualité !

Écrit par : dumas | 11/10/2011

Ceux qui prendront le temps de lire d'une part mes messages et d'autre part certaines réponses pourront comprendre que ce blog est le reflet d' incompréhensions réciproques ; les EHPAD doivent certes mieux s'expliquer auprès des personnes concernées et à venir mais il me semble que ces personnes d'une façon générale devraient tenter de s'informer ; parlons des sigles : exemple HAS ; il n'est pas très compliqué de taper HAS sur google et de découvrir qu'il s'agit de la Haute Autorité de santé ( rappelons qu'au journal télévisé lors de l'affaire du Médiator, ces termes ont été prononcés plusieurs fois ) et de cliquer sur ce site et de découvrir par exemple les comptes rendus des certifications des hôpitaux et de découvrir les points faibles de tel hôpital, etc...; ou taper ANESM et découvrir quelles recommandations sont faites et du coup en savoir un peu plus sur ce milieu de la santé et du social....mais peut-être je dois habiter une autre planète .........
Alors comme tout çà n'a pas l'air d'interesser beaucoup de monde , je décide donc de ne pas poursuivre ; écrire histoire d'écrire ne m'interesse pas ; répondre à des invectives du style : "à quoi vous servez ? ", si çà n'a pas été compris au travers mes messages, eh bien tant pis. et certainement, ce n'est pas demain que je prendrai le temps d'écrire sur ce blog.

Écrit par : fs12 | 11/10/2011

BON VENT FS12 hissez bien la grand voile -PIF PAF HAS ANSESM EHPAD toutes le 5 minutes il va falloir taper sur son ordi, à condition d'en possèder un et contrairement à ce que vous pouvez croire tout le monde n' en possède pas .Lylivalence

Écrit par : Cases-Lysiane | 11/10/2011

Bonjour, bonjour!

Beaucoup à dire après ces messages justes, injustes, de toute façon reflétant de la souffrance. Une chose que je ne comprends pas pourquoi toutes ces familles qui se plaignent ne gardent elles pas leurs "vieux" chez elle aidées par des aides à domicile ou la fratrie qui tourneraient à tour de rôle?!
J'ai travaillé comme veilleuse de nuit dans des EHPAD, des maisons de retraite publiques ou privées et ce qui m'a fait quitter ce milieu, est avant tout l'ambiance entre les soi-disant professionnels de ce secteur qui se "tirent dans les pattes" pour compenser un métier qu'ils n'aiment pas dans l'ensemble car on ne les valorise pas. Tout en bas de cette C.S.P., les françaises issues de l'immigration ou les immigrées elles-mêmes qui ne trouvent que ces métiers pour régularisées leur statut d'immigrés. En haut de la hiérarchie (la direction) les françaises "catho, bon genre,..." ou des récupérées de l'humanitaire pistonnées pour pourvoir à ces postes payés au bas mot 2000 euros net/mois sans compter les primes de week-end, etc...
Comment je sais tout cela: je recherchais un travail de nuit, j'ai écrit, envoyé un c.v.+LM. J'ai du mentir sur le niveau (dire que j'avais moins d'un bac+) pour pouvoir être embauché (j'ai trouvé cela bizarre, d'ailleurs, j'ai compris par la suite pourquoi). Etant de couleur, je me suis vue prise mal à partie par des soi-disant collègues aigries avec lesquelles je n'avais rien à partager que je trouvais plus comme des éxécutantes que comme des professionnelles exerçants leur métier au mieux (voilà ce qui arrive lorsqu'on recherche un métier plus pour l'argent que par foi; cela s'avère vrai dans d'autres corps de métiers). De plus il s'agit d'un métier où l'on retrouve principalement que des femmes, ou la la la poisse! C'est grâce à mon compagnon que j'ai décidé de quitte ce travail car j'étais en train de mourir à petit feu, de m'étioler sur le plan physique (j'ai attrapé un lombago, une lombalgie que j'ai mis plus d'un an à soigner, une sciatique,...)et sur le plan moral. Se reconvertir fut difficile car une fois que tu as mis le pied là-dedans on ne fait rien pour t'aider à te sortir de là par manque de personnels. Il aura fallu un procès au prud'homme pour clôturer cette partie de ma vie qui a duré environ un an et donc j'ai mis le double pour m'en sortir alors qu'à la base ce n'était pas du tout ma voie professionnelle (maintenant je suis ravie car je renoue avec mon premier métier: ....
Cette confidence pour dénoncer: pourquoi vous Famille ne garder vous pas vos vieux (je me répète mais des fois c'est nécessaire) car je n'ai vu dans ces mouroirs que des personnes âgées française de souche et à revenu modeste ou moyen (j'avais fait mon enquête). Ce sont des personnes qui ont souvent travaillées dur toute leur vie gagnant le smic voir légèrement plus et qui une fois à la retraite reverse tout ce dont elles ont côtisé pour leur retraite à l'état, c'est-à-dire sous forme de soins à s'occuper d'elles à mourir au mieux? Cela se passe dans d'autres domaines du social, expérience en main dont ce n'est pas le sujet ici. Conclusion: depuis cette époque, je suit devenue EXTREMEMENT frileuse de tout ce qui est corps social (il est d'une hypocrisie à toute épreuve). J'ai renoué avec ma mère en prenant sur mon temps professionnel (on ne fait pas d'omelette sans casser d'oeufs: travaille moins, gagne moins d'argent mais gagne en qualité de vie), dans ma vie personnelle je suis plus respectueuse de la personne âgée (pas besoin d'attendre qu'elle soit en maison de retraite)mais surtout à défaut d'être resté à Gauche (avec tout ce que ce parti recèle d'hypocrisie) ai tourné ma veste vers un autre parti.

Écrit par : lueur | 23/10/2011

oh zut, j'ai répondu sur ma messagerie à Bloc50 apparamment, j'ai encore dû faire une mauvaise manoeuvre.Je vais rechercher dans ma mémoire (bon entrainement ) dans la matinée car je tiens à répondre à ce POURQUOI ne gardent-on pas "nos petits vieux"?En fait pas la peine de rechercher, je vais répondre en style télégraphique facile à comprendre.Il y a tellement de raisons privées , personnelles à ne pas garder "nos vieux" comme vous dites; 2 ou 3 exemples : handicap trop lourd - pas à la retraite , enfant unique, vie de famille enfants petits enfants , avez-vous dans vos enquêtes"! demander le coût du service à domicile ? malgrè pour certains des aides conseil général que n'ont pas les retraités qui dépassent le quota de peu parfois, qui payent ? et bien chére inconnue NOUS LES ENFANTS, ça vous va comme réponse ? car j'ai un plein sac...MOI L'INDIGNÉE QUE JE SUIS , DEPUIS MA NAISSANCE, je vous salue, vous souhaite bonheur et meilleure santé et dans votre nouveau parti ce que vous recherchez(idéologie) Moi mon parti : C' EST BIBI.Lysiane Cases -Lylivalence

Écrit par : Cases-Lysiane | 24/10/2011

Le problème des vieux devrait être plus expliqué aux jeunes et moins jeunes,il faut qu'ils sachent que les vieux c'est eux et non les vieux comme ils disent car la vie s'écoule à la vitesse grand V.
Une société qui rayonne ,doit se réjouit de voir leur avenir, ce qu'il DEVIENDRA plus tard au regard de l'état de leurs ainés, et en AVOIR LE SOUCI de l'améliorer.
Amicalement votre

Écrit par : nono31 | 31/10/2011

Bonjour,
Comme j'ai une toute petite retraite de 770€uros par mois car pas assez de trimestre du fait d'un licenciement à 52 ans , et d'un handicap mise a la retraite d'office à 60 ans sans avoirs assez de trimestre.

Pourquoi la maison de retraite ne prendrais pas le bien que nous avons avant de demander à nos enfants . Est-ce que nous pouvons le dire au notaire .
Nous savons que nos enfants ne viendrons jamais habiter ici , et quand on vieilli on se fait beaucoup de souci , car j'ai ma fille qui s'est servi de moi pour mes petits enfants pour les garder pendant les vacances même quand je travaillais je posais des jours de congés pour aller garder mes petits enfants et que maintenant elle me reproche des tas de choses depuis quelle a plus besoin de moi , elle ma même dit quand papa sera plus de ce monde et bien elle me mettra dans une maison de retraite la plus pourrie et quand je le lui rappelle de ce qu'elle ma dit elle me dit qu'elle n'a jamais dit cela ;Alors voyez élevées vos enfants en leurs donnant ce qui a de mieux pour eux c'est normal nous voulons que nos enfants ai mieux que nous .

Écrit par : HELUIN | 08/12/2011

C'est aberrant que toutes les maisons de retraite ne soient pas connectées, car le web est souvent le seul moyen de communication entre les retraités et leurs petits-enfants. A quand une loi numérique pour obliger toutes les structures d'accueil des personnes agées à posséder un accès internet?

Écrit par : la revue des seniors | 08/08/2012

Je suis aide soignante et j ai travaille en maison de retraite : l horreur je suis ok avec tout ce qui se dit plus haut manque de personnel, personnel non qualifie ne connaissanr rien des besoins de la personne....
Dernierement j' ai postule dans une mapad on me proposait un poste de nuit seule avec 94 residents dont 14alzeimers trois tours de changes et transmissionssur ordinateurs!!!biensur j ai refuse le poste!!!!!!

Écrit par : loxeneba | 04/02/2013

il y a pas assez de contrôle dans les maisons de retraite(rennes 35000)j 'ai ma Mére qui y est malheureusement (1) chambre sale nettoyez tous les 6 jours et plus ;tel pas pres du lit ;2 personnel pas aimable ainssi que la directrice (leprix a1900e) UNE HONTE ,ma Mére étais tombé et ces fais une fracture au bras et il a été mis dans le plâtre (droite)? DEBROUILLE TOI POUR MANGER. il y a que l'argent qui compte bref.

Écrit par : martin erick | 19/02/2014

BONJOUR (maison de retraite).IL faut pas oublier que ses les enfants qui paye .....LA non plus ses pas normal,mes on trouve bien de largent pour des chose inutil ;j'ai ma belle Mére qui est dans une maison de retraite s' est, un autre changement et je dis bravo pour le personnel qui est proche de ses résidents , la ils sont du courrages ( maladie d'alzheimer.)Rien a dire sur la propreter et bravo, Messieur le Directeur car vous aite a l' ecoute de vôtre personnel.

Écrit par : martin erick | 19/02/2014

aumond

Pour ce qui doutent et qui se plaignent de leur activité d'aide soignante, personne n'ignore
les difficultés, mais se plaindre pour ne pas donner la qualité la meilleure ne constitue pas
une excuse.
Si on ne peut pas ou si c'est insupportable, il faut faire un autre travail ....
Les Infirmières et cadres des maisons de retraite fuient leur responsabilité, car c'est à celles
ci qu'il appartient de faire les toilettes....mais elles se cachent.....elle sont trop spécialisées!
Mais passent des journées entières à faire des emplois du temps !
Les Personnes agées sont victimes de tous ces dysfonctionnements ! et des maltaitances
qui en découlent ..... Les pauvres vieux supportent...c'est quoi çà !! rien !!

Écrit par : DUMAS | 19/02/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique